L’interculturalité dans la vie quotidienne

Ou bien vivre en… entre clichés et réalité quotidienne

En Allemagne

Afin de s’imprégner de la culture allemande et d’en connaître plus sur ce pays, il est important de garder en tête quelques points. Certes, les Allemands sont en général plutôt bons en anglais, et parler cette langue n’est pas indispensable, mieux vaut parler un minimum d’allemand, tant au niveau de la vie quotidienne qu’au niveau administratif, sachant, par exemple, que l’inscription à la mairie est obligatoire lors d’une arrivée dans une nouvelle ville et qu’elle se fait en allemand ! Parler l’allemand sera également très apprécié dans le monde du travail, quoique moins important dans la vie universitaire.

Les Allemands aiment l’ordre. C’est un cliché, bien évidemment ! Mais cela se révèle être vrai dans beaucoup de situations. Osez traverser au feu rouge piéton, et ce devant des enfants, et vous pouvez être sûr qu’on vous le fera remarquer !

Mais plus que tout, ce pays est très respectueux de l’environnement, apprenez à trier et à recycler vos déchets (sans doute le faisiez-vous déjà avant !). Le mieux est de parler, de se renseigner auprès des Allemands. Pour éviter toute remarque, demandez !

Tout est fermé le dimanche. Si vous avez l’habitude de passer au supermarché ce jour-là, cela va s’avérer difficile, ou pour tout dire impossible. Mais comme pour tout, on s’y habitue… et il reste encore 6 jours dans la semaine pour acheter tout ce dont vous avez besoin…

En République tchèque

Les Tchèques sont souvent décrits comme une nation de gens maussades, perpétuellement insatisfaits. Mais atteindre leur cœur n'est pas difficile du tout. Apprendre quelques mots ou deux phrases est un chemin sûr pour briser la glace. Néanmoins, n'oubliez pas que la jeune génération est tout à fait susceptible de parler anglais ou allemand alors que les citoyens les plus âgés ont appris le russe. Les Tchèques sont fiers de leur petit pays au milieu de l'Europe et si vous pouvez leur citer le nom d’une autre ville que Prague, vous avez gagné leur estime !

Les Tchèques savent être très amicaux et prompts à l’aide. Mais il faut être prêt à se heurter à leur sens de l'humour qui est souvent très noir et parfois aussi un peu offensif. Mais, d’un autre côté, les blagues d’autodérision ne sont pas inhabituelles et les Tchèques n'hésitent pas à se tirer une balle dans le pied.

En France

Vivre en France, cela signifie s'installer dans un pays riche culturellement, gastronomiquement et socialement, mais n’est-ce pas là la description de nombreux pays ! Malheureusement, même si le cliché qui affirme que les Français sont nuls en langues étrangères est faux, il vous faudra tout de même parler un minimum de français si vous comptez vous aventurer en dehors des grandes villes, car peu de personnes dans la campagne maîtrisent une langue étrangère.

Bon point pour le pays : la France bénéficie d'un des meilleurs systèmes de soin au monde, et aussi un des plus compliqués, entre les différents types de soins proposés et les nombreux organismes d'assurance santé. Les soins primaires sont entièrement remboursés par l'Assurance maladie tandis que l'Assurance complémentaire, composée de mutuelles privées auxquelles il faut souscrire, couvrent de nombreux soins annexes (dentaires, optiques…). En vous installant en France, vous pourrez bénéficier des nombreux soins et protections offerts par une assurance complémentaire.

De façon générale, les Français pensent par et pour eux-mêmes. Bien sûr, ils aiment se retrouver et faire la fête, mais ne perturbez pas leur confort personnel... Et surtout, ne dérangez jamais un Français en coupant la queue à la boulangerie alors qu'il vient chercher son croissant ou sa baguette ! On ne se met jamais entre un Français et son croissant ou sa baguette, les représailles pourraient être funestes !

A chacun sa perception, zoom sur la perception de la distance

La perception de certains concepts peut varier en fonction de la culture. Lorsque deux ou plusieurs cultures se confrontent, des malentendus peuvent apparaître.

La perception de la distance et les concepts connexes de "près", "loin" ou "un peu" en sont un exemple. Le concept “loin” sera perçu différemment par un Français, un Allemand et un Tchèque.

Alors que les Français sont habitués à de longues distances et peuvent voyager jusqu'à deux heures pour se rendre au travail chaque matin, d’autres nationalités, les Tchèques, par exemple, n'en ont pas l'habitude et travaillent généralement beaucoup plus près de chez eux. Cela est lié à la fois à la taille du pays et au mode de vie.

Un Français a son travail déjà planifié et prend le temps de manger à la cafétéria, à la cantine d’entreprise, au restaurant pendant une ou deux heures puis il quitte le travail pour dîner chez lui dans la soirée.

Le Tchèque, quant à lui, sait qu'il aura 30 minutes pour déjeuner à la cantine d‘entreprise et prendre un café. En revanche, il peut rentrer chez lui dans l'après-midi, travailler dans son jardin ou boire une bière avec des amis.

Une anecdote pour illustrer le propos. Prenons un Allemand qui souhaite aller faire du ski à la montagne. Pas de soucis, selon lui, le trajet sera court ; son ami Tchèque imagine un voyage en voiture d'une heure. Pourtant, l'Allemand va rouler près de deux heures et demie sur l'autoroute. Ce qui étonne le Tchèque : le temps, plus important que ce qu’il avait imaginé, et la distance, bien plus importante encore, étant donné qu’ils roulent sur une voie sans circulation ni embouteillages !

La question de la distance n’est qu’un exemple des concepts pour lesquels une différence de compréhension peut entraîner des complications. C’est également le cas, par exemple, pour les épineux concepts de "cher" et "bon marché", qui sont de près ou de loin (encore une question de distance !) liés à la qualité de vie, ou plus conflictuellement encore... à l’argent !


Continuez votre parcours au sujet de l'interculturalité par la découverte du master GPRE, qui est à la base de cette formation, dans la section suivante